lundi 11 avril 2011

Hanami - Gaspacho mousseux au ume su

ggr
ggr
Hanami, les cerisiers en fleurs, au parc de Sceaux.
Les grappes de fleurs si délicates qui se détachent sur le ciel parfaitement bleu.
La lumière qui change au fil de la journée, douce, crue, tirant sur le jaune, crépusculaire…
Les amis, les familles, les ballons, les raquettes, les photographes, les gâteaux maison.
Les stands pour le Japon : du thé, des vêtements, des bentos. Un peu de musique aussi.
Et un gaspacho aérien au vinaigre de prune et feuilles rouges de shiso.
ggr
ggr



ggr
Gaspacho de betterave au ume su – Pour 4 personnes

500 g de betterave cuite
10 cl de soja cuisine
1 cuillère à soupe d’huile de sésame
1 cuillère à soupe et 1 cuillère à café d’ume su (épicerie bio)
15 cl d’eau
Des graines de sésame noir pour décorer

Dans un mixeur, verser la betterave coupée en morceaux et tous les autres ingrédients sauf les grains de sésame.

Mixer le tout à vitesse moyenne assez longtemps (au moins 5 minutes) pour que le gaspacho soit bien mousseux et aéré.

Placer le gaspacho au moins 30 minutes au frais.

Servir dans des petits bols parsemé de graines de sésame noir.




10 commentaires:

A.P. a dit…

Il est très drôle de constater que la 3ème puissance économique mondiale soulève tant de charité ! Le P.I.B. du Japon est le double de la France... Bon, bref, personnellement, ça ne me viendrait pas à l'idée d'aider le Japon en ce moment ! Mais alors, PAS DU TOUT ! Charité bien ordonnée...

Chris a dit…

Ouais, c'est pas faux mais ce qui me touche vraiment dans l'histoire, ce n'est pas tant les séismes/tsunami parce que dans ce cas il fallait aider 100 fois plus Haïti, mais la catastrophe nucléaire (qu'on nous minimise surement) et qui va flinguer une partie du pays plusieurs dizaines d'années (voire plus) avec des conséquences impossibles à mesurer...et ça, que le Japon soit riche n'y change strictement rien...

A.P. a dit…

oui oui ! Justement ! Personne ne les a obligé à construire ces centrales sur cette zone géographique : la plus sismique du monde.
Ça s'appelle non seulement Irresponsabilité mais aussi Irrespect Absolu pour, non seulement les habitants du Japon, mais pour le monde entier. Et c'est bien ça qui me dérange : bouffer du vert encore plus nocif que ce qu'il n'était déjà. Et quand la majorité d'entre nous aura un problème de santé direct ou indirect, le Japon ne sera pas là pour NOUS aider !
On devrait les insulter de n'avoir pas plus milité et ouvert les yeux au monde sur le danger que représentent leurs centrales dans cette géographie ! J'espère que cette catastrophe leur apprendra au moins à l'ouvrir.
(Désolée Chris, je t'adore, mais là, je ne peux pas dire/penser autrement)

cam a dit…

c'est vraiment méconnaître la culture japonaise que d'attendre d'eux des réactions épidermiques occidentales et de s'imaginer qu'ils ne sont pas capables de compassion. Ma belle-soeur sera ravie de voir que les stéréotypes en ces circonstances ont la vie dure. Très joli gaspacho en tout cas.

Chris a dit…

Non, t'inquiète, je comprends ce que tu veux dire. Le truc c'est que comme en France, je ne suis pas sûre que les Japonais aient eu le choix...j'ai cru comprendre qu'ils n'y ont jamais été vraiment favorables mais leur a-t-on demandé leur avis ?
Aujourd'hui, on est mieux informé qu'il y a 40 ans, et encore il y a de gros gros progrès à faire...mais il faut essayer de se mettre à la place des populations de l'époque : on les informait très peu et très mal, personne ne connaissait les risques réels puisque c'était nouveau et on a dû leur brosser un tableau idyllique du nucléaire en leur promettant progrès et énergie à "volonté"...aujourd'hui, ça nous paraît dingue d'avoir cru ça mais à l'époque, c'était peut-être logique. Et qui sait si ce qui est "logique" aujourd'hui paraitra complètement aberrant dans 30 ans...
Pour moi, en France, on a été tout aussi bête.
Et c'est valable pour d'autres choses comme le démantèlement des tramways dans les années 60 au profit de la bagnole...tramways qu'on reconstruit aujourd'hui à tour de bras, à coup de millions...
Alors je ne juge pas les Japonais, ils n'ont été ni plus cons, ni plus intelligents que les autres...

Marie-Laure a dit…

Tes photos sont très belles ! Je vais courrir régulièrement au parc de Sceaux et c'est un plaisir d'aller dans le jardin japonais.

J'organise un jeu concours sur le thème "La vie en rose". Ta recette est la bienvenue si ça te tente d'y participer ! http://www.odelices.com/a-vos-casseroles/30/reglement

Gracianne a dit…

La compassion est importante, l'aide aussi. Le respect pour le chagrin de ceux qui ont perdu un etre cher.

Si la meme chose nous arrivait, un jour, nous serions heureux de trouver compassion et assistance.

Linou a dit…

Magnifique les cerisiers en fleurs.

CLquipopotte a dit…

Tellement bien assorti aux cerisiers en fleurs !
Bel après midi ...
♥♥♥

Mély du Chaudron Pastel a dit…

Ces photos sont divinement belles & douces.
Toutes ces fleurs donnent du baume au coeur